Dépression, beaucoup d’entre nous ont sûrement déjà été là…

PhotoGrid_1581421635793

Bonsoir à tout le monde,  j’espère que vous allez bien là où vous vous trouvez. Aujourd’hui, nous allons parler de la dépression ou du trouble dépressif.

La dépression est définie par l’OMS comme étant un trouble mental courant qui se caractérise par une tristesse, une perte d’intérêt ou de plaisir, des sentiments de culpabilité ou de dévalorisation de soi, un sommeil ou un appétit perturbé, une certaine fatigue et des problèmes de concentration. Le trouble dépressif peut toucher n’importe quelle personne et à n’importe quelle période de sa vie. Une personnne sur cinq souffrirait de la dépression au moins une fois dans sa vie.

La dépression peut être causée par plusieurs facteurs dont:

-Les facteurs biologiques: Le déséquilibre de substances se trouvant dans le cerveau ainsi que dans la moelle épinière. Ces dernières s’appellent les neurotransmetteurs. Le déséquilibre du taux de la sérotonine et la noradremine favorise l’apparition de la dépression.

– Les facteurs psychologiques: La façon dont nous expérimentons, interpretons aux évenements négatifs de la vie dépend d’une personne à une autre. Une attitude négative face à une situation stressante peut predisposer une personne à la souffrance émotionnelle et conduire à la dépression.

– Les facteurs environnementaux qui sont des situations stressantes de la vie auxquelles nous sommes constamment exposées. Ces évenements peuvent être le décès d’un être cher, la séparation, le divorce, les problèmes de couple en géneral, commencer un nouveau travail, travailler dans un environnement très exigeant ou perdre son travail, souffrir d’une maladie chronique, prendre soin d’un proche ou d’un membre de famille qui en souffre,  traverser une difficulté financière, être emprisonné, mettre au monde et s’occuper d’un nouveau né, être socialement isolé, être victime de différentes formes d’harcèlement, vivre ou suvivre une violence domestique et/ou sexuelle, traverser l’adolescence,…

La dépression peut être diagnostiquée par un psychologue ou par un psychiatre en se basant aux critères se trouvant dans le Manuel de Diagnostique et de Statistique des Troubles Mentaux 5 ( DSM-5). Les types de troubles dépressifs dans ce manuel incluent le trouble dépressif majeur, le trouble dépressif persistant, le trouble dysphorique prémenstruel ( avec des symptômes semblables à celles qui se présentent avant la survenue des menstrues mais qui sont beaucoup plus sévères), le trouble disruptif avec dysrégulation émotionelle, la dépression post-partum (qui peut subvenir après l’accouchement), les troubles bipolaires,…

La dépression peut produire différents effets tels que l’intensification des conflicts conjugaux et/ ou familiaux, la désinsertion sociale, une baisse de productivité au travail et/ou une perte d’emploi, l’abus de l’alcool et de différentes substances, les troubles sexuels, une perte ou une peise de poids considérable, le développement des maladies cardiovasculaires ainsi que du diabète,… Selon l’OMS, la dépression est l’une des causes majeures du suicide.

J’ai été récemment pausée la question de savoir s’il y avait un remède à la dépression ou bien « dès qu’une personne l’attrapait, c’était fini pour elle ». Le dépression comme tous les autres troubles psychologiques peuvent être traités et/ou gérés. Les difficultés psychologiques ne doivent pas être prises comme une condamnation à la mort de la personne qui en souffre ou à mener une vie indigne.

Le prise en charge de la dépression dépend de sa sévérité. Celle-ci peut aller de la pratique du sport, l’acupuncture, l’alimentation équilibrée, la pratique du yoga, la réception d’un massage holistique ou thérapeutique,  l’assistance sociale, le renforcement de liens sociaux et familiaux, la psychothérapie par un pscyhologue à la consultation ainsi que la prescription des antidépresseurs par un psychiatre.

PSX_20200211_142949

Cette photo avait été prise à la période où j’avais enfin décidé d’aller consulter un psychologue. Ce n’était pas une décision facile à prendre. Et le fait de m’ouvrir à mon psychologue, qui n’était qu’un étranger pour moi à l’époque était l’une des expériences les plus inconfortables à vivre. Pour ceux qui avaient lu l’article où j’ai parlé de la fois où je m’étais évanouie. C’était quelques mois après cet incident. J’avais été diagnostiquée de dépression. Au fait, en postant cette photo, je voulais juste vous faire comprendre qu’une personne peut être entrain de traverser une période difficile de sa vie, être entrain de souffrir de la dépression, forcer un sourire à ces lèvres et prétendre que tout va bien. Le trouble dépressif peut ou ne pas s’accompagner d’une tristesse remarquable et d’une inaptitude à méner une vie professionelle fructifiant.  Je paris que rares sont les personnes qui pouvaient interagir avec moi et se rendre compte que j’allais mal. J’avais accepté de me faire aider et suivre les séances de thérapie qui m’avaient été recommandées. Je peux dire que je vais mieux pour le moment. Je peux aussi dire que c’est l’une de décisions les plus importantes que j’aie prises concernant ma vie professionelle ainsi que personnelle. J’y suis sortie étant une personne tout à fait différente de celle que j’étais avant. Ceci ne veut pas dire que je suis imunisé contre la dépression ou tout autre trouble psychologique.  Ça peut ou ne pas encore m’arriver d’en souffrir. La thérapie que j’ai suivie m’a juste permis d’améliorer et de renforcer mon mécanisme de survie, mes compétences de gestion de stress, mon estime de soi ainsi que mes habiletés fondamentales.

Le fait d’interagir avec l’environnement dans lequel nous vivons expose quotidiennement non seulement notre santé physique à plusieurs maladies mais aussi notre santé mentale. Il est nécessaire que nous puissions apprendre à nous soucier de notre hygiène mentale de la même façon que nous nous soucions du bien être de notre santé physique. J’ai aussi encore un long chemin à parcourir et beaucoup de travail à faire sur ma propre personne afin de continuer à m’améliorer.
Je vais m’arrêter par ces mots:

« L’un de plus grands et beaux cadeaux que vous pouvez offrir à ce monde dans lequel vous vivez, c’est votre propre amélioration. » Gary CHAPMAN

Vous êtes votre pour belle possession. Tâchez de prendre soin de votre corps, âme et esprit. Et…, au cas où vous avez eu du mal à comprendre certains termes que j’ai utilisés ou que vous avez quelques questions à me poser concernant la dépression ou n’importe quel autre trouble mental. Veuillez vous sentir à l’aise d’entrer en contact avec moi.

A très bientôt.

Sarah.N ❤

4 Replies to “Dépression, beaucoup d’entre nous ont sûrement déjà été là…”

  1. Merci Sarah pour cet article. Je l’attendais avec impatience…
    Comme tu le sais bien, la dépression est un sujet tabou pour nous africains. Souvent quand une personne dépressive essaie de chercher de l’aide, on la qualifie de: exigeante, capricieuse, difficile à plaire, ect.
    Ma question est; peut on sortir de la dépression soi-même, sans l’aide de personne?

    Aimé par 1 personne

    1. Je t’en prie Da Lisa. Oui, c’est triste que la dépression comme tous les autres troubles mentaux soient considérés comme sujets tabou jusqu’à maintenant…
      Ça dépend de la sévérité. Mais c’est toujours mieux de consulter au cas où les symptômes persistent et deviennent un obstacle au fonctionnement de la personne.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s